SOMAGEP - S2

Périmètre de la SOMAGEP-SA

 50 nouveaux centres intégrés

 Le périmètre de la Société Malienne de Gestion de l’Eau Potable (SOMAGEP-SA) compte, aujourd’hui, 68 centres plus Bamako contre 18 à sa création en 2010, soit une augmentation de 50 nouveaux centres. Ces derniers viennent de lui être attribués par le Ministère de l’Energie et de l’Eau dans le cadre du Programme d’Urgence Social du Président de la République, S.E Ibrahim Boubacar Keïta où il est consigné l’alimentation correcte en eau potable de tous les chefs-lieux de Cercle du Mali et les villes frontières.

 

En effet, le Ministre de l’Energie et de l’Eau, dans le cadre de ses tournées dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou pour visiter les infrastructures d’approvisionnement en eau potable, a déclaré haut et fort aux populations la décision du Gouvernement de transférer désormais la gestion des infrastructures d’eau des différentes localités à la SOMAGEP-SA et de la SOMAPEP-SA.

 

Ces déclarations, accueillies avec joie par les populations, ont été des instructions pour la SOMAGEP-SA qui s’est déployée à prendre en charge les localités concernées. Ainsi, va-t-elle procéder à l’état des lieux des nouveaux centres en prélude à leur intégration.

 

Aujourd’hui, presque la quasi-totalité des nouveaux centres sont dotés de deux postes (Chef de Centre et Chef de Production) dont la prise de service effective a lieu le 3 Juillet 2017, à l’exception de Mahina, dans la région de Kayes et de Siby, dans la région de Koulikoro. Les autorités Communales des deux villes attendent l’expiration des contrats signés avec les opérateurs privés en prélude à  la prise en charge de leurs villes par la SOMAGEP-SA. Il est à noter également que les villes des régions de Mopti et Tombouctou attendent la visite du Ministre en charge de l’eau avant la prise en charge effective par la SOMAGEP SA.

 

Cependant, force est de reconnaitre que l’intégration de ces nouveaux centres constitue un défi majeur pour la SOMAGEP-SA. Celle-ci doit faire face à de nouvelles charges d’exploitation dont le recrutement d’agents, la location des bureaux, l’acquisition des équipements informatiques, des moyens de déplacements des agents, de communication, l’outillage et surtout la mise en conformité de leur système d’alimentation en eau.

 

Afin de supporter ces nouvelles charges, la Société sera contrainte, sans nul doute, en dépit, de ses tensions actuelles de trésorerie, de faire des gymnastiques financières pour rester à flot.

 

Vivement un accompagnement financier du Gouvernement !   

 

Encadré

 

Les 50 nouveaux Centres

 

Régions

Localités

 

 

 

Kayes

Bafoulabé

Diboly

Diéma

Gogui

Mahina

Kéniéba

Yélimané

 

 

 

Koulikoro

Banamba

Dioïla

Fana

Nara

Kangaba

Kolokani

Siby

Oueléssébougou

Touba

 

 

 

Sikasso

Kadiolo

Kolondièba

Koury

Yanfolila

Yorosso

Zégoua

 

 

 

Ségou

Barouéli

Bla

Dioro

Konobougou

Macina

Niono

Tominian

 

 

 

Mopti

Bankass

Koro

Djénné

Douentza

Hombori

Ténenkou

Youwarou

Sofara

 

Tombouctou

Diré

Goundam

Niafunké

Gourma-Rharouss

Léré

Gao

Ansongo

Bourem

Labbézanga

Taoudéni

Taoudéni

Ménaka

Ménaka

 

 

 

SOMAGEP - SA

Top Desktop version